NEW RETAIL – Vers un monde toujours plus virtualisé ?

Roblox

Alors que la pandémie et les confinements successifs ont pu mettre en avant la prédominance du numérique dans les nouveaux usages des consommateurs, la généralisation du e-commerce doit se faire en cohérence avec l’ensemble des canaux d’acquisition présents et à venir pour les marques.

Si la technologie devient certes le moteur d’une nouvelle génération d’expériences clients – dans des secteurs aussi variés que l’Enfant, le Sport, la Beauté ou même le Luxe, – les groupes doivent continuer de s’approprier ces différentes technologies pour passer à l’étape suivante. L’intégration demeure quelque peu incomplète, notamment en matière de virtualisation des échanges et parcours…

Parmi les grandes tendances observées dans les bienfaits du Web 3 et en matière d’univers liés à l’expansion du New Retail, il est important de noter :
 

Experience over Possession

Le retail traditionnel est souvent présenté en opposition avec les mondes online. Pourtant une immersion plus digitale voire virtuelle favorise l’expérimentation en magasin : quoi de mieux que le monde offline pour vivre une expérience de marque ? Les exemples récents sont nombreux : les nouveaux concepts de Burberry et Versace, ou la dernière rénovation du flagship Dior de l’avenue Montaigne…

Le flagship historique rénové de Dior Montaigne

 

La montée en puissance du métavers

Cette progression offre toujours plus d’opportunités aux marques de Luxe puisqu’il agit comme un vecteur de captation à la fois des nouvelles générations et des Ultra-riches que certaines Maisons peinent encore à retenir dans leurs filets.

Selon l’institut Gartner et en 2030 : 25% des individus passeront au moins une heure par jour dans un metaverse pour travailler, faire des achats, étudier ou tout simplement, se divertir et échanger avec ses contacts virtuels.

 

Les technologies de réalité virtuelle et réalité augmentée

Ces dernières sont de plus en plus accessibles au grand public, que ce soit en magasin ou depuis le confort de leur salon. Selon Shopify, le marché des salons d’essayage virtuels générera plus de 13 milliards de dollars d’ici 2030. Les secteurs de l’habillement et du maquillage ont ouvert la voie.

LEVIS-virtual cabine
La cabine d’essayage virtuelle développée par Levi’s

 

Les jeux vidéo en ligne

Ces divertissements ont explosé avec la crise sanitaire : leur potentiel se révèle dans des possibilités plus ou moins infinies de créer de nouvelles méthodes de communication pour des acteurs en quête de prestige. De l’aveu du CEO de Ralph Lauren, Patrice Louvet, interrogé lors de la NRF 2022, il est inimaginable de « laisser votre avatar nu dans le metaverse ».

Ralph Lauren & Zepeto
Le partenariat exclusif entre RL et la plateforme Zepeto

À la fois dans un contexte et une perspective bien définie : Le retail expérientiel transporte les clients dans des dimensions autrefois associées au cinéma ou au gaming. Les emplacements réels sont en compétition avec les plateformes en lignes telles que Fortnite, Roblox et même Netflix. Les attentes des plus jeunes sont fortes en termes d’environnements immersifs. Ils ou elles souhaitent choisir de réaliser leurs achats au moment de leur choix et via un assortiment sélectif physique, digital et virtuel. Le consommateur a en quelque sorte repris le contrôle de sa décision d’achat.

market & consumer focus
The Web3 Playbook for Brands

Afin de garantir une expérience sans cesse renouvelée ou pour le moins facilitée, il est nécessaire de bien s’assurer de la pertinence des univers virtuels pour son activité et de la meilleure stratégie à adopter en fonction du secteur. Sans oublier d’aligner sa stratégie digitale avec l’ensemble des canaux de vente pour proposer un parcours client sans friction – fluide et parfaitement omnicanal